Qu'est ce qu'un bol chantant ?

Un bol qui chante ! oui, un bol qui, lorsqu'on appuie un baton de bois ou de feutre sur son contour, émet des sons, plus précisément des ondes Alpha, dont les effets sont bénéfiques à tous les corps vivants.

Quel est le but d'accéder aux ondes Alpha ?

Le rythme Alpha désigne un rythme cérébral, c'est à dire une oscillation électroencéphalographique (EEG) résultant de l'activité électrique du cerveau. Le rythme Alpha se manifeste lorsqu'une personne est en méditation ou dans un exercice de relaxation profonde. En période d'éveil normal, la personne est en ondes Beta. En phase de sommeil profond, elle se situe en sous une faible fréquence de type Delta.

Les stress répétés de nos vies toujours plus remplies entraînent des déséquilibres des taux vibratoires des organes et un dysfonctionnement général. L'intérêt du massage sonore procuré par le bol chantant est d'énergiser chaque cellule en leur permettant de retrouver leur fréquence harmonique originale. Chaque cellule du corps va entrer en résonance avec le bol, c'est à dire qu'elles vont vibrer à la fréquence du bol. Le corps ainsi stimulé pourra se synchroniser à sa propre fréquence et résonner en accord avec les vibrations extérieures du monde.

L'origine des bols chantants

Les bols chantants se rattachent à la culture pré-bouddhiste animiste chamaniste Bön de l´Himalaya d´où leur nom, souvent employé, de ´bols tibétains´. L'origine de ces bols remonterait à l'âge du bronze. Venus d´extrême orient, via la Mongolie, ils auraient été introduits au Tibet par des forgerons nomades adeptes du Chamanisme.

Ils sont fabriqués actuellement au Népal, en Inde, au Bhutan et au Tibet.
Les bols chantants peuvent être constitués de différents alliages.

Les bols dits "bols 7 métaux" sont constitués d´un alliage de sept métaux représentant 7 planètes du Système Solaire : l'or (le Soleil), l'argent (la Lune), le mercure (Mercure), le cuivre (Venus), le fer (Mars), l'étain (Jupiter), le plomb (Saturne). La légende dit que le fer employé aurait une origine céleste et viendrait de météorites ramassées dans I'Himalaya. Les alliages diffèrent suivant l´origine de la fabrication : riches en argent et en étain pour les bols d´origine tibétaine, plus riches en cuivre pour les bols fabriqués au Népal qui ont une teinte laiton pâle. Les bols sont obtenus en martelant une plaque de métal sur une forme qui laisse des traces de façonnage sur le pourtour.

Comment fait on chanter un bol ?

On peut faire chanter les bols chantants en les frappant ou en les frottant.
La manière la plus simple est de frapper le bol à la manière d´un gong. Pour cela on peut utiliser une mailloche recouverte de feutre. Cette méthode permet d´assourdir le bruit de l´impact et d´obtenir un son très pur. On peut utiliser aussi simplement le doigt ou l´ongle.

L´autre manière est de frotter le bord extérieur du bol avec un bâton de bois dur.
Le bol est posé sur la paume ou sur le bout des doigts de la main gauche. Le bâton est fermement tenu de la main droite. Le mouvement circulaire sur le bord du bol doit être régulier et relativement lent, la pression du bâton soutenue.
Avec un peu d´entraînement, un son chantant, riche en harmoniques va s'élever, transmettant ses ondes au corps entier par l´intermédiaire de la main gauche.
C´est à cette technique que ces bols doivent leur nom de 'bols chantants', elle serait celle utilisée autrefois par les Chamans. Si l’on arrête le frottement, le son va disparaître progressivement mais la vibration persistera quelques minutes encore.