Les encens tibétains sont composés de poudre de bois, de plantes, et de résines récoltées dans l’Himalaya. Ils ne contiennent aucun agent de synthèse, agglomérat chimique, parfum ou huile essentielle artificiel, colorant. 

L’agglomération des poudres obtenue est faite à l’eau. La pâte obtenue est roulée à la main sous forme de bâtonnets qui sont ensuite découpés et séchés. 

La composition, réalisée selon les recettes de sages et de médecins reconnus des différentes écoles spirituelles tibétaines, reste secrète. Selon les variétés, l’encens comprend entre 25 et 130 composants différents.

De leur composition dépend leur usage. Certains encens sont utilisés pour la méditation et les offrandes rituelles, d’autres comme ´plantes médicinales´ afin d’apaiser, de relaxer, d’harmoniser ou de soulager les tensions et les désordres énergétiques. En effet, les tensions, le stress et les traumatismes sont analysés par la médecine tibétaine comme provenant d’un déséquilibre des différents ´vents´ (r’Lung en tibétain).

La majorité d'entre eux sont réalisés par des nonnes et des moines au sein des monastères procurant ainsi une source de revenus pour subvenir aux dépenses nécessaires (nourriture, électricité,...).